Penser constitutionnellement le progrès technique

  • Recherche
Publié le 4 décembre 2023 Mis à jour le 8 décembre 2023
Date(s)

le 8 décembre 2023

Lieu(x)

Campus Trotabas

Le 30 novembre le CERDACFF a accueilli la Journée décentralisée de la Commission de la Jeune Recherche Constitutionnelle autour du thème "Penser constitutionnellement le progrès technique" à la Faculté de droit et science politique.

"Penser constitutionnellement le progrès technique".

Cette journée organisée par la Jeune recherche en droit constitutionnel de l’Association française de droit constitutionnel (AFDC) et pour le CERDACFF par Tao Hoeffner et Célia Tedjini a permis d’étudier les riches enjeux constitutionnels du progrès technique et de l’innovation dans des domaines variés : numérique, bioéthique, environnement, nouvelles mobilités, politiques industrielles et énergétiques, santé, sécurité… 

La notion de "progrès technique", les perspectives historique, doctrinale, jurisprudentielle ont été abordées, ainsi que la façon dont le progrès technique influence la délibération parlementaire ou l'exercice de la justice.

Les débats ont été enrichis par les contributions et les discussions des participants, universitaires, doctorants, étudiants de Master, venus de toute la France pour apporter leurs éclairages, leurs points de vue de spécialistes et faire part de leurs réflexions sur le sujet.

Programme

Galerie photos


Photo de couverture : Le Président de l’AFDC, Julien Bonnet ainsi que le secrétaire général de l’association, Mathilde Heitzmann-Patin et Pauline Türk, présidente du Conseil scientifique de l’AFDC, entourés de la commission de la jeune recherche et de membres de l’AFDC.

Célia Tedjini et Tao Hoeffner, doctorants au CERDACFF
Tao Hoeffner et Célia Tedjini, Marc-Antoine Granger, Marc Guerrini et Pauline Türk, ainsi que Renaud Bourget pour les propos conclusifs.