La dignité humaine saisie par le droit - 1er juillet 2015

  • Recherche
  • Culture scientifique
  • International
Publié le 20 mars 2022 Mis à jour le 13 octobre 2022
Date(s)

le 1 juillet 2015

Lieu(x)

Campus Trotabas

Colloque organisé par le Centre d'études et de recherches en droit administratif, constitutionnel, financier et fiscal (CERDACFF) et l'Institut de droit et de philosophie de l'Académie des Sciences d'Azerbaidjan

La dignité humaine est un concept à plusieurs facettes. Le droit a parfois du mal à l'appréhender. En France, par exemple, le juge administratif tente de le cerner et de l'utiliser depuis une vingtaine d'années. Il le fait souvent maladroitement, ce qui prouve la difficulté de lui donner une portée juridique incontestable.

Il est vrai que la dignité humaine n'a que l'apparence de la simplicité. Si elle renvoie à la singularité de l'être, à sa dimension sacrée, il est délicat de lui conférer un prolongement pratique, notamment juridique. Un usage maladroit peut même produire des effets contre-productifs.

Face à cette difficulté, ce colloque franco-azéri a pour ambition de cerner les différentes dimensions de la dignité humaine, en sortant d'une approche uniquement occidentale. Il l'appréhende sous l'angle de ses multiples facteurs de construction, mais aussi de son universalité.

Cette approche renouvelée devrait permettre de tirer des enseignements sur les prolongements juridiques de la notion.
Date(s)
Le 1 juillet 2015 00:00
Lieu(x)
Campus Trotabas