Marie-Odile Diemer « Borgo : quand la salle de cinéma précède la salle d'audience »

  • Science et Société
Publié le 1 juin 2024 Mis à jour le 1 juin 2024
Date(s)

le 16 mai 2024

[chronique cinéma et droit] Dalloz Actualité, 16 mai 2024

Borgo : quand la salle de cinéma précède la salle d'audience

 Si l'évocation de Bastia-Poretta résonne agréablement aux oreilles du citoyen, comme une douce destination de vacances, il fait malheureusement écho pour les juristes au double meurtre de Jean-Luc Codaccioni et Antoine Quilichini qui s'est déroulé devant le célèbre aéroport de l'île corse. Le réalisateur aurait alors pu s'emparer du sujet des gags notamment de celui de "La brise de mer". Il préfère toutefois se concentrer sur Cathy Châtelain-Sénéchal - dénommée d'ailleurs autrement dans le film -, et qui aurait contribué à la réalisation du fameux double meurtre.
Son procès, comme celui de quinze autres accusés, débute la semaine du 6 mai à la Cour d'assises d'Aix-en-Provence et ce, pour plus de six semaines. Le film, quant à lui, est sorti le 17 avril dernier. Comment alors concilier fiction et présomption d'innocence ?

Que ce soit par le biais de la fiction ou de l'enquête journalistique, l'affaire Poretta est au cœur de l'actualité. Violette Lazard publie également ces derniers jours Le Crépuscule de la Brise de mer aux éditions Robert Laffont. Elle prend comme point de départ le double meurtre commis il y a maintenant près de sept ans.