Marc-Antoine Granger « Les garanties de moralité requises pour intégrer la réserve opérationnelle de la gendarmerie nationale : illustration jurisprudentielle »

  • Recherche
Publié le 25 juin 2024 Mis à jour le 25 juin 2024
Date(s)

le 30 mai 2024

Par Marc-Antoine Granger, Maître de conférences en droit public, HDR, dans Veille juridique du CREOGN, Mai 2024, n° 123, pp. 6-15.

« Les garanties de moralité requises pour intégrer la réserve opérationnelle de la gendarmerie nationale : illustration jurisprudentielle » par Marc-Antoine Granger
Note sous CAA Marseille, 5e ch., 9 février 2024, n° 23MA01199

Le 8 mai 2024, la flamme olympique a fait son entrée dans le Vieux-Port de Marseille à bord du Belem, ce célèbre voilier trois-mâts barque, classé monument historique par un arrêté du 27 février 1984. Il a fallu assurer la sécurisation, d'abord de la grande cérémonie d'accueil, ensuite, du relais de la flamme dans la cité phocéenne et sur le territoire, en métropole ainsi qu'en Outre-mer. Puis, viendra le temps de la compétition sportive, des Jeux olympiques et paralympiques (JOP) à proprement parler, du 26 juillet au 8 septembre 2024. L'organisation matérielle de la sécurité d'un événement d'une telle ampleur constitue assurément un « défi immense », surtout dans un contexte marqué par la permanence, voire la recrudescence, des menaces susceptibles d'affecter la vie de la Nation, à l'instar des cyberattaques et du terrorisme, qu'il soit rudimentaire (l'attaque au couteau), ou plus sophistiqué, soit le terrorisme NRBC-E, c'est-à-dire nucléaire, radiologique, biologique...

Lire la suite